Newsletter

Rechercher

Appareil floral du noyer

Fleurs Femelle et Mâle du Noyer

 

Fleur femelle du noyer

Fleur femelle   

 

Chez le noyer commun Juglans regia L., à l’exception de certains types d’Asie Centrale, les inflorescences sont unisexuées.

Les inflorescences mâles sont distinctes des inflorescences femelle, et présent sur le même arbre.

Le noyer est dit monoïque.

 

Fleur mâle du Noyer

Fleur mâle   

 

La pollinisation :

Le Noyer commun Juglans regia L. est une espèce autofertile. Toutefois, pour la plupart des variétés l’autofécondation n’est possible que durant quelques jours.

Cela tient tout d’abord à la faible longévité du pollen, puis à la courte réceptivité des stigmates et enfin au décalage important existant entre les dates de pleine floraison mâle et femelle d’une même variété.

Cette dichotomie est caractéristique d’un très grand nombre de variétés, elles sont dites protandre.

Tableau des maturités de variétés de noyers Coulié

Echelle de précocité moyenne de débourrement et de floraison mâle et femelle de 10 variétés de noyer.

La pollinisation peut être compromise lors de conditions climatiques défavorables tel que : la pluie, des températures trop basses ou encore un vent trop violent entrainant soit la chute des chatons juste avant leur floraison soit la dispersion du pollen hors du verger.
Enfin un temps trop chaud au moment du débourrement avancera la période de floraison mâle augmentant la dichotomie avec la floraison femelle.

Il est par conséquent très important de disposer dans le verger de pollinisateurs à floraison mâle plus tardive que celle de la variété principale (Le choix du pollinisateur vous est indiqué pour chacune des variétés dans notre catalogue "Noyer").

Les fleurs femelles du noyer ne sont pas visitées par les insectes. La pollinisation est donc uniquement anémophile
(Les informations concernant le nombre et la disposition des pollinisateurs dans le verger sont apportés dans la rubrique « Aide à la plantation »).